Archives par mot-clé : Samuel Pati

« Décapitation » : Janine Kaminski a traduit un poème d’actualité de Théodore Zaphiriou

► ὁ λύχνος n° 158, mars 2021, article cinq.

Autre poème (d’actualité) de Th. Zaphiriou

Gustave Moreau, L’Apparition (de la tête de S. Jean Baptiste à Salomé), 1876, Paris, musée d’Orsay.

Parité de la foi

 

Que peuvent nous dire

Des têtes coupées

Pendues aux réverbères1,

 

Ou jetées sur le sol

D’une église2.

Rien.

 

Et n’est pas nécessaire non plus

Une confession superflue.

Elles confessent leur foi

 

Avec leurs propres têtes,

Qui usurpent

Le travail des bourreaux.

 

  1. Pendant la guerre civile grecque, les adversaires des partisans, quand ils les arrêtaient, les décapitaient et suspendaient leurs têtes aux réverbères des villes, pour terroriser le peuple et lui servir d’exemple. Cas caractéristique, Aris Veloukiotis, communiste, qui était en désaccord avec la politique du KKE (Parti communiste grec) et qui, pour ne pas être arrêté par les forces du gouvernement, se suicida le 15 juin 1945 en plein centre d’Arta. Sa tête fut suspendue par ses poursuivants à un réverbère de la place centrale de Trikala.
  2. En plus de la décapitation à Paris, le 23 octobre 2020, du professeur français Samuel Pati, par un islamiste fanatique, deux autres Français ont été aussi décapités, le 29 octobre 2020, dans l’église de Notre-Dame de Nice, par un autre islamiste fanatique.

 

 

΄Αρτια Πίστη

 

Τί μπορούν να μάς πούνε

Κομμένα κεφάλια

Κρεμασμένα σε φανοστάτες,

΄Η πεταμένα στο δάπεδο

Μιάς εκκλησίας.

Δεν μπορούνε τίποτα.

 

Κι ούτε χρειάζεται

Μια ομολογία περιττή.

Την Πίστη τους ομολογούν

 

Μαζί με την δική τους

Κεφάλια, που αντιποιούνται

Την δουλειά δημίων.

Connaissance Hellénique

Christian Boudignon est maître de conférences de littérature grecque ancienne à l'Université d'Aix-Marseille et chercheur au centre Paul-Albert Février (CNRS, TDMAM,UMR 7297), spécialiste du christianisme grec de l'Antiquité.

More Posts