“Tombeau de Mikis Theodorakis” par Théodore Zaphiriou (traduction J. Kaminski)

► ὁ λύχνος n° 160, novembre 2021, article six.

Mikis Théodorakis à Hambourg en 1971 (cliché H. Klaffs, wikicommons)

Η γέννηση και ο θάνατος του Μίκη Θεοδωράκη1

(1925-2021)

 

΄Ενα μικρό αγόρι, δωράκι στην ορχήστρα

Του Θεού, παίζει ήδη στο πιάνο

Κάτι, που ισχυρίζεται, πως είναι δικό του.

Μετά σιγά σιγά μεταμορφώνεται

Σε άλμπατρος2 κι ανοιγοκλείνοντας

Τις τεράστιες φτερούγες του αγκαλιάζει

΄Εξι γενιές κυνηγημένων κυνηγών

Που το σκόπευαν πάντα,

Αλλά μόνο ο αρχηγός τους ο χρόνος

Κατάφερε να το πληγώσει.

Με πληγωμένα φτερά

Πέταξε στην συμπαντική αρμονία.3

Χαλάνδρι, 23.09.2021

Naissance et mort de Mikis Theodorakis1

(1925-2021)

 

Un garçonnet, petit cadeau dans l’orchestre

De Dieu, joue déjà au piano

Quelque chose, qu’il affirme être de lui.

Ensuite peu à peu il se transforme

En albatros2 qui, ouvrant et fermant

Ses ailes immenses, embrasse

Six générations de chasseurs chassés

Qui toujours le visaient

Mais seul leur chef le temps

A réussi à le blesser.

Avec ses ailes blessées

Il s’est envolé dans l’harmonie universelle. 3

Théodore Zaphiriou,

Khalandri, 23.09.2021

 

  1. Mikis Theodorakis (dont le nom signifie «Petit don de Dieu») est né le 29 juillet 1925 à Chios, et décédé le 2 septembre 2021 à Athènes.
  2. Beaucoup de journalistes et de critiques comparaient Mikis Theodorakis, par sa façon de diriger l’orchestre, à un albatros qui ouvre et ferme ses ailes.
  3. Harmonie universelle. Théorie néopythagoricienne de Mikis Theodorakis. Le créateur grec parle de la relation entre les mouvements des astres et des planètes dans le firmament nocturne avec l’expérience de la composition musicale. De l’insondable mer de sons, que recueille le compositeur et à qui il donne chaque fois une existence mélodique précise.

Théodore Zaphiriou

(trad. Janine  Kaminski)

Post scriptum

Occupation allemande. Mon oncle maternel Kostas Seisopoulos et Mikis Theodorakis sont voisins dans la Nouvelle Smyrne, amis et camarades dans la Résistance. Plus tard Theodorakis confiera à son ami, devenu gynécologue, la mise au monde de ses enfants. En 1964, les enfants de Theodorakis apportent à mon oncle un cadeau, en remerciement. C’est le disque Το Άξιον Εστί  (expression empruntée à la liturgie orthodoxe qui signifie « ce qui mérite d’être glorifié»). L’oncle est absent de son cabinet et c’est moi qui, me trouvant par hasard chez lui, le reçois. Je le place tout de suite sur le pick-up et… je m’extasie. Quand j’étais plus jeune, l’oncle m’avait offert les Œuvres complètes de Solomos et finalement il me laissait aussi en héritage le cadeau de Mikis Theodorakis.

Théodore Zaphiriou

 



Citer ce billet
Janine Kaminski (2021, 6 décembre). “Tombeau de Mikis Theodorakis” par Théodore Zaphiriou (traduction J. Kaminski). Connaissance hellénique. Consulté le 25 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mmgx

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search