Théodore Zaphiriou, « Le quartet de la pandémie » (traduit par Jeanine Kaminski)

► ὁ λύχνος n° 157, novembre 2020, article quatre.

Poèmes (d’actualité)

Le « quartet » de la pandémie

Théodore  Zaphiriou

[Avec son humour noir habituel et un peu d’espoir, Théodore Zaphiriou nous invite en quatre poèmes à prendre du recul pour réfléchir à la crise actuelle. La traduction française est de Jeanine Kaminski.]

Arrivée de la flamme du saint Sépulcre en Grèce, le 4 mai 2013 (cliché du ministère des Affaires étrangères de Grèce)

 

Le virus du Fils1

 

— Approchez recevez la lumière

De la lumière éternelle.2

 

— Et si ça prend feu ?

— Avec le bois sec que brûle aussi la verdure.

 

(Et sinon, de la crypte au fond

Approchez recevez la grippe).3

 

  1. La traduction ne peut rendre le jeu de mots grec : Ο Ιὀς Υιοὐ.
  2. Il s’agit de la Lumière Sainte du Saint-Sépulcre. Dans l’église orthodoxe la Lumière Sainte ou Lumière de la Résurrection se nomme la flamme, qui symbolise la Résurrection du Christ et (croit-on) s’allume miraculeusement à l’intérieur du Saint-Sépulcre et seulement en présence du patriarche grec orthodoxe de Jérusalem. Ensuite elle est emportée (par avion le jour même) de Jérusalem à Athènes et partagée entre toutes les églises de Grèce, où elle est transportée de cierge en cierge environ à 23h30, peu avant que le pape à minuit ne psalmodie «Christ est ressuscité des morts…». Cette année en raison de la pandémie les églises étaient fermées et bien que la Lumière Sainte soit arrivée à Athènes, cette cérémonie n’a pas été célébrée.
  3. À propos du nouveau Coronavirus, qui s’est étendu depuis la Chine, s’est transmis et se transmet d’homme à homme de façon fulgurante, sur toute la planète. Au 3 mars 2020 on a appris qu’un groupe de Grecs, qui a visité les Lieux Saints, a été contaminé par le Coronavirus Sars-Covid 19, et l’a transmis à la Grèce.

*

Ο Ιὀς του Υιού

 

— Δεύτε λἀβετε φώς

Εκ του ανεσπέρου φωτός.

— Κι άμα πιάσει φωτιά;

— Με τα ξερά ἀς καούν και τα χλωρά.

 

(Κι άν όχι, απ᾽την πίσω κρύπτη

Δεύτε λάβετε γρίπη).

***

 

Le masque dénudé

 

Viendra un jour où les hommes

Naîtront avec un masque.

 

Ainsi nous trouverons un os supplémentaire

 

À l’exhumation.

 

Encore un os

Sans trace de chair.

***

 

 

 

L’échiquier

 

Guerre ou Pandémie.

La nature ou la politique

Choisit-elle en premier ?

 

Noirs tous les pions

Et tous là,

Bien que

 

D’échiquier

On n’en distingue aucun.

Mais des pions des pions des pions

 

Partout

Des masques

Des sacoches

 

Et en avant marche ! Comme

Une farce

Même les uniformes.

 

Kaki et blancs sales

D’un seul usage et les camouflages

Pour la patrie.

 

Pour la partie.

Pour tous les pions

À terre.

*

Η σκακιέρα

 

Πόλεμος ή Πανδημία.

Η φύση ή η πολιτική

Διαλέγει πρώτη;

 

Μαύρα όλα τα πιόνια

Κι όλα εκεί,

Παρότι

 

Σκακιέρα

Δεν διακρίνεται καμμία.

Αλλά πιόνια πιόνα πιόνια

 

Πέρα ως πέρα

Μάσκες

Μπαλάσκες

 

Κι εμπρός μάρς! Σα

Φάρσα

Κι οι στολές.

 

Χακί και λερωμένες λευκές

Μιας χρήσης κι οι παραλλαγής

Για την πατρίδα.

 

Για την παρτίδα.

Για όλα τα πιόνια

Καταγής.

***

 

L’année puritaine 2020

 

Tu dois porter ton masque

Comme un sous-vêtement, et devant

 

les autres

 

Ne jamais l’ôter,

Nos mœurs sont déjà assez dévoyées.

 

***

 

Post-quarantaine

 

J’espère la Résurrection des Morts.

Mais non, trêve de plaisanterie.

 

Je ne veux pas dire des morts. Mais

Les pandémiques.

 

Qui comme chacun de nos morts,

Maintenant aussi chaque vivant

 

Où le trouverons-nous

Où nous trouvera-t-il, quelqu’un

 

A-t-il un doute ?

(Il y a aussi l’économie domestique.)

 

Nous aurons été ressuscités

Et le mal sera passé

 

Si avec le travail, même chômeurs

Ils se reperdent l’un l’autre.

Connaissance Hellénique

Christian Boudignon est maître de conférences de littérature grecque ancienne à l'Université d'Aix-Marseille et chercheur au centre Paul-Albert Février (CNRS, TDMAM,UMR 7297), spécialiste du christianisme grec de l'Antiquité.

More Posts


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.