Editorial et sommaire du n° 142 de novembre 2015

Retour des Enfers

 

Mort d'Orphée sous les coups des Bacchantes, par Albrecht Dürer (1494) Hambourg, Wikicommons
Mort d’Orphée sous les coups des Bacchantes, par Albrecht Dürer (1494) Hambourg,
Wikicommons

 

Connaissance Hellénique : Messire Orphée, vous revenez des Enfers, racontez-nous !

Orphée : Ah non, je ne vous puis dire la catastrophe !

C.H. : Que s’est-il passé ? Vous avez l’air épuisé.

Orphée : Pour remonter d’enfer, de sa zone limitrophe,

Il me fallut attendre que le polymorphe

Attroupement devant le bateau de Charon

Se dissipât : les morts récents du Carillon,

Du Bataclan, les Russes tués dans l’avion,

Feu les Beyrouthins s’en prenaient aux terroristes.

Ce fut une empoignade, bataille homérique,

Qui à son quai bloquait la barque charonique.

C.H. : Orphée, nous connaissons tous vos talents, vous n’êtes pas obligé de nous faire des vers…

Orphée : Vous aussi, vous vous y mettez ?

C.H. : Comment ça ?

Orphée : Je retrouve Eurydice aux Enfers, je l’embrasse, je la prends par le bras, elle me retire son bras et me hurle : “Mais, tu crois que je vais remonter avec toi. Tu es un pauvre raté. Tout juste bon à chanter devant un parterre d’animaux. Et puis tes petits poèmes, c’est out, moi je veux du Bowie, du Mika, du Sting, je veux du fric, je veux des flashs. Si je remonte, c’est avec Michael Jackson ou personne ! ” Et elle est allé se jeter dans ses bras.

C.H. : Cela a dû vous faire un choc !

Orphée : Je me suis vengé !

C.H. : Expliquez-nous…

Orphée : He bien, oui, vous ne croyez quand même pas que j’avais vaincu Cerbère pour rien. Je vais voir Hadès, je lui raconte l’histoire, il explose de colère : “Oui, moi aussi, j’en ai marre de toutes ces bimbos. Regarde, on est en novembre, et Perséphone n’est toujours pas revenue aux Enfers. Soi-disant, elle est chez sa mère. J’ai envoyé Hermès, il a fait son enquête, elle passait ses nuits avec Johnny Halliday. Ca va pas se passer comme ça…”

C.H. : Et alors ?

Orphée : J’ai suggéré à Hadès une bonne réforme sadique des Enfers. Rien de tel pour calmer sa colère. L’Enfer pour tous ! Les Enfers seront un lieu pé-da-go-gique : il s’agira de préparer, de redresser toutes les âmes, je dis bien toutes les âmes, pour leur prochaine métempsychose. Jusqu’à présent, les supplices étaient réservés à une petite élite, les Ixion, les Sisyphe, les Tantale, les Danaïdes… Désormais, ils seront dé-mo-cra-tiques.

C.H. : Comment donc ?

Orphée : Oui, jusqu’à présent, les âmes vides comme Eurydice et les autres erraient sans but et s’ennuyaient à mourir. Désormais nous leur avons concocté un nouveau programme de remise en forme de l’âme, l’Enfer pour tous. Notre devise : Enfer, Pédagogie, Intensité. Tous remonteront le rocher de Sisyphe, tous rempliront le tonneau percé, tous seront attachés devant un banquet lointain…

C.H. : Mais c’est horrible !

Orphée : Oui, ha, ha. Et ce n’est pas tout. Nous allons combiner les supplices, ce sera plus pédagogique. On sera attaché à la roue tout en devant résoudre l’équation mathématique de la quadrature du cercle. On sera soumis au supplice de Tantale tout en devant écouter la lecture des ouvrages instructifs de Philippe Meirieu, Frankenstein pédagogue, Outils pour apprendre en groupes, Apprendre oui mais comment ?, L’Ecole ou la guerre civile. Et pour Eurydice, ce sera triple programme : tonneau des Danaïdes, roue d’Ixion, rocher de Sisyphe. Ah, ah, ah ! (Il chantonne) Lasciate ogni speranza voi che intrate !

C.H. : Vous ne craignez pas pour votre image ?

Orphée : Pas du tout. Au contraire. Regardez ces bacchantes thraces qui arrivent. Plus on les fait souffrir, plus elles aiment ça !

Les bacchantes poussent des cris suraigus « Orphée, je t’aime » se précipitent sur Orphée et lui arrachent ses vêtements…

Ainsi en allait-il de la vie du poète… Et si Perséphone n’est toujours pas rentrée aux Enfers, notre numéro de novembre 2015, lui, est bel et bien sorti. En voici la table des matières :

  1. J.-L. Charlet : Plaidoyer pour une éducation humaniste. Mondialisation et professionnalisation : la leçon de l’éducation humaniste.http://ch.hypotheses.org/1387
  1. D. di Meglio : Comment expliquer le grec ancien à une machine ? Le projet Exeuresis.http://ch.hypotheses.org/1397
  1. J. Kaminski : Les philhellènes.http://ch.hypotheses.org/1405
  1. M. Pourkier : L’armée byzantine du milieu du VIIesiècle au milieu du IXesiècle (2ème partie) L’organisation militaire des thèmes.http://ch.hypotheses.org/1421
  1. Th. Zaphiriou (trad. J. Kaminski) : Il a été guéri par le soleil.http://ch.hypotheses.org/1433
  1. C. Boudignon : Vous parlez grec et vous ne le saviez pas (32) : Rêve de coup d’Etat. http://ch.hypotheses.org/1444
  1. J.-V. Vernhes : Une étymologie pour ῥάπτω [rhaptô] coudre? http://ch.hypotheses.org/1411
  1. C. Boudignon : Pour une poignée de fruits secs. http://ch.hypotheses.org/1459

9. A. Chopard, Phrynè n’est pas nue.        http://ch.hypotheses.org/1479

 

 

Bonne lecture

Christian Boudignon,

rédacteur en chef de Connaissance hellénique


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.