“Des vagues à l’âme” N. 4

► ὁ λύχνος n° 167, mars 2024.

En 2022, l’artiste montpelliéraine Karine Patte commence une longue série au pastel de dessins de la Vague, dans ses épiphanies infinies et respirations ininterrompues.

Vous découvrirez l’esprit des vagues à l’âme ainsi qu’une présentation plus détaillée de l’artiste, en consultant le premier volet par ce lien : https://ch.hypotheses.org/6351

Amnaï Ray

*****

En abordant le chant XIV de l’Iliade, nous voyons les Grecs subir de graves revers sous la poussée des Troyens. Les dieux sont partagés. Héra est pour les Grecs. Zeus est alors pour les Troyens. Or voici qu’Héra vient présenter à Aphrodite une requête dont on verra qu’elle est une ruse :

Δὸς νῦν μοι φιλότητα καὶ ἵμερον, ᾧτε σὺ πάντας

δαμνᾷ ἀθανάτους ἠδὲ θνητοὺς ἀνθρώπους.

Εἶμι γὰρ ὀψομένη πολυφόρβου πείρατα γαίης,

Ὠκεανόν τε, θεῶν γένεσιν, καὶ μητέρα Θητύν,

οἵ με σφοῖσι δόμοισι ἐὺ τρέφον ἠδ᾽ἀτίταλλον,

δεξάμενοι ῾Ρείας ὅτε τε Κρόνον εὐρύοπα Ζεὺς

γαίης νέρθε καθεῖσε καὶ ἀτρυγέτοιο θαλάσσης

Τοὺς εἶμ᾽ὀψομένη καὶ σφ᾽ ἄκριτα νείκεα λύσω·

ἤδη γὰρ δηρὸν χρόνον ἀλλήλων ἀπέχονται

εὐνῆς καὶ φιλότητος, ἐπεὶ χόλος ἔμπεσε θυμῷ.

Εἰ κείνω γ᾽ἐπέεσσι παραιπεπιθοῦσα φίλον κῆρ

εἰς εὐνὴν άνέσαιμι ὁμωθῆναι φιλότητι,

αἰεί κέ σφι φίλη τε καὶ αἰδοίη καλεοίμην.

Donne-moi donc ce qui suscite tendresse et désir, et par quoi tu maîtrises tous les immortels ainsi que les mortels humains. Car je vais voir les confins de la terre, nourricière abondante, et Océan, origine des dieux, et leur mère Thétys, qui en leur demeure m’ont bien nourrie et élevée après m’avoir reçue de Rhéa lorsque Zeus à la large voix eut envoyé Cronos par dessous la terre et la mer bruyante. Je vais les voir et je mettrai fin à leurs disputes continuelles. Voilà maintenant bien longtemps qu’ils s’abstiennent d’être ensemble amoureu­sement au lit, depuis que la colère s’est abattue sur leur âme. Ces deux-là, si par mes paroles je leur infléchissais le cœur, et les ramenais au lit en union d’amour, je serais toujours appelée par eux vénérable amie.

Homère, Iliade, chant XIV, vers 198-210

Aphrodite prête alors sa ceinture magique à Héra, qui s’en sert… pour inspirer à Zeus un intense désir amoureux. Il saisit Héra dans ses bras, et les voilà étendus sur un tendre gazon poussé soudain par miracle. Mais Hypnos, par complicité, plonge Zeus dans un profond sommeil, l’empêchant d’intervenir dans la bataille en faveur des Troyens ! Les Grecs, soutenus par Poséidon, reprennent alors une nouvelle ardeur et finalement ont le dessus sur les Troyens, qui s’enfuient.

Héra n’avait pas dit à Aphrodite quel usage elle allait faire en réalité de la ceinture magique, car Aphrodite… était pour les Troyens !

νέρθε…ἀτρυγέτοιο θαλάσσης par dessous la mer bruyante

Karine Patte expose ses pastels en off

au Festival de dessin d’Arles du 21 avril au 19 mai 2024

dans le cadre du Projet merà la

ARLES  GALLERY

8 rue de la Liberté 13200 Arles

anne@arlesgallery.com  06 59 35 57 51

Inauguration dimanche 21 avril de 12h à 19h

en présence des artistes



Citer ce billet
Amnaï Ray et Karine Patte (2024, 24 avril). “Des vagues à l’âme” N. 4. Connaissance hellénique. Consulté le 28 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w9jn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search