Laurent Force a lu pour vous le deuxième tome d’Alix senator.

➤LU POUR VOUS (ὁ λύχνος n° 140, mars 2014, article deux)★★★

ALIX SENATOR

Tome 2 : Le dernier Pharaon (J. Martin, V. Mangin, Th. Démarez)

 

Couverture d'Alix senator 2
Couverture d’Alix senator 2 (bd.casterman.com)

Ce pays rend fou !

 

Nous retrouvons nos amis en 12 avant J.-C. A la fin du tome 1 (voir le précédent article : ch.hypotheses.org/238), Rufus, le général félon, s’est enfui pour retrouver César dans les déserts d’Égypte. César étant indubitablement mort en 44, qui donc Rufus a-t-il retrouvé ? Un sosie ? Césarion qu’il est censé avoir exécuté après la mort de Cléopâtre ? Auguste ne peut rester sans réagir et envoie son fidèle ami enquêter : voici Alix, son fils Titus et Kephren, le fils de son ami Enak, chez les Grecs d’Alexandrie. L’enquête s’annonce difficile : préfet peu coopératif, attentats, faux alliés, coups de théâtre et secrets multiples. Chacun a quelque chose à cacher, même Alix qui n’a pas dit tout ce qu’il savait de la mort d’Enak…

 

Mais surtout, ce pays rend fou. Pas d’une folie ordinaire, mais d’une folie asiatique, celle qui a déjà frappé Alexandre, qui s’est proclamé pharaon et s’est pris pour un dieu, celle qui a frappé les Diadoques après sa mort, celle qui a frappé César qui se voyait roi dans Rome. Que peut la raison face à l’hubris ?

 

Ce nouvel album est aussi l’occasion de poursuivre notre jeu des sept erreurs. Valérie Mangin propose d’ailleurs de jouer avec elle à vrai ou faux sur le site : www.alixsenator.com. La première case nous montre le Forum avec ce qui semble bien être le temple de Vespasien et de Titus (fini en 87 après J.-C.), le temple de Faustine et Antonin (141 après J.-C.) et les sept colonnes honoraires érigées sous Dioclécien devant la basilique julienne. Nous échappons cependant à l’Arc de triomphe de Septime Sévère (voir http://dlib.etc.ucla.edu/projects/Forum/timemap). Thierry Demarez s’est pourtant beaucoup documenté : plus loin dans l’album, on peut remarquer que le préfet Barbarus boit son vin dans une coupe ressemblant beaucoup au canthare aux feuilles de platane du trésor de Boscoreale qu’on trouvera sur le site : http://cartelfr.louvre.fr/cartelfr/visite?srv=car_not_frame&idNotice=9328.

Je laisse chacun poursuivre sa lecture et ses jeux…

 

Laurent Force


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.