34 samouraïs pour l’enseignement du grec ancien…

Ne nous faites pas harakiri !

 

Samouraïs en costume, cliché Ogawa Kazumasa vers 1880  (Wikimedia Commons)
Samouraïs en costume, cliché Ogawa Kazumasa vers 1880 (Wikimedia Commons)

 

34 professeurs du lycée Condorcet (qui ont tous enseigné auparavant en zone d’éducation prioritaire) ont signé une Lettre ouverte à la ministre de L’Education nationale contre la  réforme du collège imposée lors de cette rentrée 2015. Cette réforme est purement et simplement en train de tuer l’enseignement du grec, du latin et d’autres langues sous le faux prétexte de l’ouvrir à tous ; nous soutenons donc cette lettre et en citons deux extraits  :

« Madame la Ministre, les professeurs n’en peuvent plus.

Ils n’en peuvent plus de voir saper et détricoter progressivement tout ce qui fait la richesse et l’intérêt de leur métier au gré des manœuvres politiciennes.

Ils n’en peuvent plus d’assister à la suppression de leurs postes, à la précarisation de leurs conditions d’exercice, à la remise en cause permanente de leur travail, voire de leurs compétences.

Ils n’en peuvent plus de déplorer, impuissants, la transformation de la culture et des savoirs qu’ils doivent transmettre en slogans pédagogiques abscons, dont le jargon exalté masque mal l’absence de réalisme.

Ils n’en peuvent plus de voir se multiplier les actions à caractère «éducatif» et autres expériences « transversales » auxquelles ils sont contraints, soit de contribuer par un surcroît de travail qui n’est jamais compensé, soit de sacrifier des heures de cours qu’on leur prend pour cela sans vergogne.

Ils n’en peuvent plus de se voir dire ce qu’il faudrait qu’ils fassent, sans la moindre logique ni la moindre continuité, par des textes qui semblent émaner de parfaits étrangers à l’univers scolaire, tant ils font absolument fi de la réalité concrète du métier. »

Un peu avant,  ils écrivaient :

« Nous jugeons qu’en accordant une place essentielle à ce qui est accessoire, votre réforme éloigne les professeurs de leur mission première : la transmission de savoirs et de méthodes dont ils sont spécialistes. »

Bravo les samouraïs !

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *